Un jour, un catcheur : Gilberto Grill

Aujourd’hui:

Gilberto Grill

IMG_20131216_192911

Eve fut créé de la côté d’Adam, Gilberto d’une côte de bœuf. Son enfance est baignée de lumière et de viande rouge dans un village du Nordeste Brésilien. À 16 ans, grosse soirée lambada. Lors d’un déhanché trop enthousiaste, Gilberto percute le stand à barbecue mettant ainsi le feu au village. Banni, il se met à errer sur les plages. N’étant pas très foot, il subsiste en improvisant des chansons crues aux touristes saisis. Il est vite repéré par Boris Viande qui lui propose de devenir son chauffe-serviette à la ligue brésilienne de catch littéraire : la Catchaça Literaria.

Il se met à fréquenter les rings sous le nom de Gilberto Grill , Viande, son maître poétique, l’initie à ses plus grandes techniques: la litote aux ptits oignons, l’oxymore bourguignon, et surtout à ce style, haché, qui, très reconnaissable, fit les grands, les très grands jours du Catch Brésilien.

Lors de la grande finale annuelle, Boris est contraint à l’abandon à cause d’une métaphore avariée. Gilberto le remplace et remporte la ceinture : scission dans la barbaque. Jaloux, Viande tente d’embrocher Grill lors de la remise des prix. Mis au pendoir pour une saison entière, les deux carnassiers tournent aujourd’hui leur regard vers la Scène Internationale.

Citation :

« Votre bleu, vous le voulez saignant ? »

Plat préféré :

Les abats (à poing.)

Son hymne :

Buffalo Soldier

Pouvoirs :

– Brochette brésilienne : L’adversaire doit intégrer la traduction des mots « Churasceria, Todo Bem et Agua De Coco » dans son texte.

– Renata Rosa : Tous les personnages sont pris d’une envie de danser ensemble.