Un jour, un catcheur : Mad Marx

Aujourd’hui :

MAD MARX

 

Nul ne sait d’où vient Mad Marx. Certains prétendent qu’il est né en 1979 sur le bord d’une route en Australie, d’autres lui prêtent volontiers un passé glorieux au sein du KGB. C’est dans les années 90 à Cuba, où il est formé par les plus grands maîtres, qu’il émerge en tant que combattant de la plume. Très vite, il est remarqué par des légendes telles que Arthur Rambo ou Alain Proust.

Revenu d’exil pour enfin faire régner la justice sociale et les cheveux hirsutes, il parcourt les rues masqué pour protéger les prolétaires des agents du capital bourgeois. C’est avec sa plume acerbe (et parfois son poing américain) qu’il mène son noble combat. A la faucille et au marteau, il préfère sa chaîne et sa clef anglaise.

Citation: 
« Une idée devient une force lorsqu’elle s’empare d’une masse. »

Son Hymne: 
The Horror

Plat préferé : 
Bortsch

Acteur préféré :
Mel Gibson

Pouvoirs :
1 – Son adversaire doit inclure les mots Capital, Peuple, Bourgeois, Rouge

2 – Son adversaire doit entonner la mélodie de l’internationale tout en écrivant

3 – Toutes les phrases écrites à partir de ce moment doivent contenir le même nombre de mots que la dernière phrase écrite.

Le « Catch Littéraire » est une adaptation libre du championnat d’improvisation littéraire « Lucha Libro » qui s’éveilla au Pérou, une idée originale de notre cher ami Christopher Vasquez. En savoir plus : http://www.luchalibro.pe/