Un jour, un catcheur : Nihilitzsche

Aujourd’hui :

Nihilitzsche

Nihilitzsche n’est jamais né, Nihilitzsche ne mourra jamais. Une seule question demeure : Nihilitzsche est-il ? Sur le ring il est à son adversaire ce que le trou noir est à la galaxie environnante : tôt ou tard, il l’avalera.

Il semblerait, selon de vagues rumeurs, que Nihilitzsche se soit formé au sein du trou noir créé par le synchrotron du CERN.

Citation : “Certains les appellent des adversaires, je les appelle des victimes.”

Auteur préféré : “Moi, et encore …”

Plat préféré : Steak à cheval

Son hymne : Justice – Génésis

Meilleure pire insulte reçue : “Les insultes ne m’atteignent pas.”

Pouvoirs :
1 – L’Eternel retour : l’adversaire doit exprimer la même idée avec des phrases différentes.
2 – Son adversaire ne sait plus ce qu’il écrit et doit subitement changer d’idée : il interrompt la phrase qu’il était en train d’écrire et change le cours de son texte.
3 – Son adversaire doit utiliser le champ lexical du vide.

Le « Catch Littéraire » est une adaptation libre du championnat d’improvisation littéraire « Lucha Libro » qui s’éveilla au Pérou, une idée originale de notre cher ami Christopher Vasquez. En savoir plus : http://www.luchalibro.pe/