Kathryn T’encolle

Catch-litteraire Marly 11 avril

Kathryn T’encolle

Dernière émergence de la pétillante scène marlichoise, nous avons l’honneur d’accueillir ce soir pour le Catch Littéraire par équipe de Marly-le-Roi,  Kathryn T’encolle, voici sa biographie:

 

Kathryn est en glaise et au bord de la crise de rire, engluée en coordination de droites et de revers d’exclamation. Elle obtient un doctorat de lettres modernes chaotiques et en garde deux lettres :

K.O.

Elle se colle dans un Paris/NYC pour apprendre à écrire. Il est temps ! C’est la qu’elle rencontre Mike Tysane, elle admire son verbiage, s’englue et le laisse scotché dans ses bars . Elle met de l’eau dans sa glaise. Deux enfants,un mariage et un divorce plus tard tout cela lui colle à la peau. Patte à fixe dans ses idées, T’encolle rentre au bercail. Elle se colle à l’écriture et affirme que

Les écureuils de Central Park sont tristes le lundi, le mardi, le mercredi, le jeudi, le vendredi, le samedi ainsi que le dimanche,

bless you.

Ses personnages volent dans l’air et elle les attrape avec sa manie tue-mouche. Son écriture est trépidante et sentimentale. Conteuse hors pair, on lui reproche d’être populaire, facile à oublier… elle se réjouit qu’on lui colle des étiquettes tant qu’on parle d’elle.

Elle monte sur le ring des mots pour s’encoller sur son clavier autant que sur celui de son voisin. Même pas peur, ça claque, ça cogne mais elle a l’art de recevoir les coups comme des mots d’amour. Qui la touche s’englue et ne peut l’atteindre. Même de ses échecs elle sort grandie.

So british Kathryn! Ses lecteurs l’appellent sur le ring. Elle répond OK !

Citation

« Qui s’y frotte s’encolle ! »

Son plat préféré

L’alligot-jelly

Son film

Les yeux jaunes des crocodiles

Son hymne

The Great gig in the sky /Pink Floyd

Super-pouvoirs:

1 –  « Scotchez moi sur place » : écrivez en anglais.

2 – « On roule à gauche » : l’adversaire doit écrire seulement de la main gauche

3 –   « Kathryn t’en Stick » : insérer volontairement un mot sur trois en anglais dans chaque phrase.