Vassily Kand’Whisky

                                       12650189_10208626257670854_2142009617_n

Exilé de Moscou où ses différends picturaux avec Kasimir Mal-Et-Vices se sont réglés par de trop violents coups de tessons de bouteille, il quitta le pays. Ecoeuré à jamais par la vodka, il se réfugia dans les tréfonds de Belleville, à côté d’une réserve de whisky.

Ne sachant jamais dans quelle rade ils pourraient tomber, son disciple George le Maltais l’accompagne toujours de ses bouteilles les plus maltées. Bien que l’alcool endorme ses propos, la plume de Vassily Kand’Whisky reste acérée pour décrier le sobre ennui d’aujourd’hui. Narco-leptico-trafiquant de génie, s’il vous manque quelque pigment brut ou une sanguine affutée, rendez-vous dès la nuit venue dans le fond de son atelier. Mais prenez garde, le dernier à l’avoir sorti de son sommeil éthylisé porte désormais un pinceau en travers du nez.

 

Plat préféré : Son éternelle bouteille de Jack

Hymne : Alabama Song